Archives pour la catégorie artistes

Enguerrand DE HYS, Ténor

enguerrand de hys lux aeternaEnguerrand de Hys commence le chant au Conservatoire de Toulouse, puis il intègre en 2009 le Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Glenn Chambers. Il participe à de nombreuses master-classes avec Magreet Honig, Janina Baechle, Andrew Schroeder ou encore avec Ann Murray et Susanna Eken à l’Académie Mozart du Festival d’Aix-en-Provence en 2013. Enguerrand est nommé Révélation Classique Adami 2014.

Très rapidement, il s’intéresse au répertoire exigeant du Lied et de la Mélodie et travaille ce répertoire auprès du baryton Stefan Genz et des pianistes Susan Mannof, Jeff Cohen ainsi que Ruben Lifschitz à l’Abbaye de Royaumont. Il gagne en 2011 le deuxième prix au Concours International de Mélodie de Toulouse. Dans ce répertoire, il forme un duo avec le pianiste Paul Beynet avec qui il se produit régulièrement en récital (la Fabrique à Toulouse, la Hugo-Wolf-Akademie de Stuttgart, Château de La Grèze…). En 2014, ils sont lauréats du Concours International de Lied et Mélodie de Gordes.

Il fait ses débuts sur scène en 2007 dans la production des quatre opéras-bouffe de Germaine Tailleferre (mise en scène Mireille Larroche à Toulouse). En 2012, il est le Podestà dans La Finta giardiniera au CNSM, puis Don Ottavio dans Don Giovanni au Théâtre de Bastia (mise en scène Vincent Vittoz, dir. Yann Molénat). En 2013, il interprète le rôle du Jeune Homme dans l’opéra Reigen de Philippe Boesmans (mise en scène Marguerite Borie, direction Tito Ceccherini). En 2014, il est Pedrillo dans Die Entführung aus dem Serail avec l’Orchestre d’Avignon, Ferrando dans Cosi fan tutte à Calvi et Basilio et Don Curzio dans Le Nozze di Figaro au Théatre de Bastia. Puis il interprète le rôle titre dans Mitridate Re di Ponto de Mozart sous la direction de David Reiland, Babylas dans Mr Choufleuri d’Offenbach à Charleville-Mézières ainsi que le rôle du Gondolier dans Otello de Rossini au Théâtre des Champs-Elysées et au Festival de Salzbourg avec l’Ensemble Matheus (dir. Jean-Christophe Spinosi, mise-en-scène Moshe Leiser et Patrice Caurier).

En 2015, notons le rôle d’Ubaldo dans Armida de Haydn avec le Concert de la Loge Olympique (direction Julien Chauvin, mise en scène Mariame Clément), Alessandro dans Il re pastore à Brest avec l’Ensemble Matheus, Deuxième Prêtre et Premier homme d’arme dans Die Zauberflöte à l’Opéra de St Etienne, Facio dans Fantasio d’Offenbach au Festival de Radio France et le Chevalier Danois dans Armide de Lully au Festival d’Innsbrück. La saison prochaine, Enguerrand de Hys sera Arturo dans Lucia di Lammermoor à Limoges et à Reims, Alfred dans la Chauve-Souris à Opéra Grand-Avignon, Il Conte d’Almaviva dans Le Barbier de Séville à Douai, et Gontrand de Solanges dans Les Mousquetaires au couvent, à Marseille (Théâtre de l’Odéon).

Publicités

Pierre DE BUCY, Basse

Après quatre cycles spécialisés en piano, formation musicale, analyse et histoire de la musique aux CRR de Versailles, Boulogne-Billancourt et Paris, complétés par une formation en direction de choeur et d’orchestre, Pierre de BUCY intègre en 2010 la formation professionnelle pour chanteurs du choeur d’adultes de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris.

pierre de bucy lux aeterna

Dans ce cadre, il reçoit l’enseignement de Rosa Dominguez, Paul Triepels, Yves Sotin, Margot Modier, Philippe Biros et Yves Castagnet, et se produit à la Cathédrale Notre-Dame de Paris mais aussi à la salle Pleyel et dans divers festivals avec des formations telles que la Maîtrise de Radio France, l’Orchestre du CNSMDP, les Sacqueboutiers de Toulouse, l’Orchestre de Chambre de Paris, le Chœur et l’Orchestre Philarmonique de Radio France et l’Orchestre Symphonique Simon Bolivar, sous la direction de chefs tels que Lionel Sow, Sylvain Dieudonné, Dominique Visse, Sofi Jeannin, Zsolt Nagy, Thomas Zehetmaier, Jacques Mercier, Patrick Fournillier, Fabio Biondi et Gustavo Dudamel.

Lors de masterclasses, il reçoit les conseils de Margreet Honig, Howard Crook, Regina Werner, et Semyon Skigin. Il a notamment participé à la création mondiale et au premier enregistrement discographique des Vêpres de la Vierge de Philippe Hersant (label MSNDP 2014), enregistrement récompensé un Choc de Classica et un Orphée d’or de l’Académie du Disque Lyrique. Il a également eu l’occasion de participer à la performance « Composition for a new Museum » (collaboration d’Oliver Beer et Geoffroy Jourdain) commandée pour l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton en 2014. Lors de la saison 2014-2015, il est programmé à la Cathédrale Notre-Dame de Paris avec d’autres chanteurs également issus de la Maîtrise pour une série de concerts en quatuor de solistes. Il a eu l’occasion de se produire dans plusieurs festivals : le Mois Molière à Versailles, le Festival de Saint-Riquier, le Festival Le Temps Suspendu, les Rencontres de Calenzana, le Festival de Saint-Céré et les Rencontres Musicales de Vézelay. Il collabore avec l’Ensemble Vocal de Notre-Dame de Paris, l’ensemble Lux Aeterna, les Cris de Paris, Arsys Bourgogne…

 

Jean-Sébastien BEAUVAIS, Contre-Tenor

Jean sebastien Bauvais tenor lux aeternaNé à Monaco, il étudie le chant, la musique ancienne et l’orgue successivement à la Maîtrise de la Cathédrale de Monaco, au C.N.R. de Toulouse ainsi que dans les classes de René Saorgin et Frederic Désenclos, avant d’intégrer en 2002 la Maitrise du Centre de Musique Baroque de Versailles sous la direction d’Olivier Schneebeli.

Il est ensuite admis au Conservatoire National d’Amsterdam, où il obtient un Master en Chant lyrique dans la classe de Valérie Guillorit et intègre en 2008 la Dutch National Opera Academy, dirigé par Alexander Oliver. Sur scène, il a depuis interprété notamment le rôle d’Oberon dans Midsummer Night’s dream, B. Britten, sous la direction de Lucas Vis. Son travail et ses qualités d’interprète sont appréciés par de nombreux metteurs en scène européens tels David Prins, Javier Lopez Pignon, Jos Thie, Richard Piros et Serge van Negel.

En concert, fréquemment sollicité comme soliste, tant dans le répertoire baroque que contemporain, il se produit régulièrement dans de grands festivals (Festivals Des Flandres, Beaunes, Maastricht, Utrecht, Concertgebouw Amsterdam, Pleyel, T.C.E Paris) avec le Amsterdam Barok Orchestra, le Brabant Kamer Orchestra, en 2014 en récital pour le Roi Willem-Alexander et la Reine Maxima des Pays‐Bas avec l’ensemble Odyssée dans la Philipps Zaal de La Hay – Pays-Bas, avec le Northern Consort, le choeur de chambre de Namur (L.G.Alarcon), ou encore avec le Helsinki Baroque Orchestra (Aapo Haikinen) en clôture du Festival de Musique Sacré de Finlande « Kirkko Soikoon ». Citons plusieurs enregistrements. Beloved and Beautiful avec le Netherlands Bach Society (nominé au prix Erikson klassiek 2009) et Dernièrement Requiem Siciliano avec le Choeur de Chambre De Namur Et Leonardo Garcia Alarcon Pour Ricercar (sortie prévue 2015).