VEILLÉE D’ADORATION DU 8 DÉCEMBRE 2015

luxaeterna_standre08122015_affiche2Le 8 décembre 2015, l’Ensemble Lux aeterna a été sollicité par la paroisse Saint-André de SAINT-MAURICE (94) pour animer une veillée d’adoration à l’occasio23632048945_04938e8161_k.jpgn de l’ouverture du Jubilé de la miséricorde voulu par le Pape François.

Les œuvres ont été interprétées par Marthe Davost et Cécile Madelin, soprani, Armance Quéro accompagnant au violoncelle et Gaetan Jarry à l’orgue.

Le programme était une méditation sur la miséricorde divine avec, pour chaque étape, une œuvre qui permettait d’entrer un peu plus dans le mystère exposé.

23525258522_a3eb5c5f6e_k - Copie.jpg

Ainsi, le Salve Jesu, patris gnate unigenite de Buxtehude (BuxWV 94) illustrait l’émerveillement face à l’amour divin qui se donne à la crèche et sur la croix, le Tota pulchra es d’André Campra décrivait le choix divin à l’égard de Marie – particulièrement célébrée en ce jour de l’Immaculée Conception. Tandis qu’un Ave Verum de Charpentier (H. 233) portait à l’adoration du Christ qui se donne dans l’Eucharistie, le Serve Bone du même compositeur (H. 35) faisait comprendre que la miséricorde tire les hommes vers le Ciel.

Un beau programme spirituel et musical, auquel a pu participer une petite centaine de personnes.

Et si la théologie explique que Marie n’a pas été touché par le péché originel, il semblerait que la musique non plus…

23336647750_91fc0a592c_k.jpg

La partition du 1er chant de la veillée était une composition contemporaine sur le thème de la miséricorde : en voici la partition pour deux voix et la partition instrumentale (libres de droit, avec accord des auteurs).

Publicités